Aujourd'hui c'est le printemps, mais c'est aussi la journée du macaron.

Pour la neuvième année Pierre Hermé et les membres du Relais Desserts se mobilisent pour apporter leur soutien à l'association "Vaincre la Mucovisidose" ICI.

Je vous propose donc un macaron qui au premier abords je dois bien l'avouer peu surprendre. Une ganache au chocolat blanc, à l'huile d'olive et la vanille même les plus sceptiques ont succombé. Personnellement lorsque j'ai goûté ce macaron de chez Pierre Hermé pour la première fois mois aussi j'ai été un peu dubitative mais une fois en bouche c'est une explosion de saveurs pour les papilles. Je l'avoue, je l'avais oublié et dernièrement lors d'un conversation l'on m'a remémoré cette petite douceur. Et là instantanément un souvenir rempli de gourmandise a surgit, c'est pour cela que  sans plus attendre, je vous propose de les partager avec vous afin que vous puissiez à votre tour émoustiller les papilles de votre famille, vos amis, vos voisins, vos collègues ....

Ce soir je rajoute un petit plus à mon billet, grâce à ces macarons, aujourd'hui j'ai obtenu la seconde place au concours macarons amateurs organisé par la Maison BERGER Pâtisserie ROYLATY à Tarbes.

 

macaron_olive

 

Coques (pour environ 30 à 40 macarons) 

- 200 g de poudre d'amandes

- 200 g de sucre glace

- 140 g de blancs d'oeufs ( 75 g et 65 g)

- 40 g d'eau

- 160 g de  sucre en poudre

- colorant alimentaire (facultatif) en poudre de préférence

 

Mélanger la poudre d'amandes et le sucre glace. Passer le tout au tamis afin d'obtenir une tant pour tant sans petits morceaux ou petits amas de sucre.

Ajouter 65 g de blancs d'oeufs. Mélanger le tout à l'aide d'une spatule de jusqu'à obtenir une "pâte" bien homogène. Réserver.

 Dans une casserole faire chauffer l'eau et le sucre en poudre. Faire cuire le sirop entre 118° et 121°.

En parallèle  dans le robot ou bien dans un saladier monter 75 g de blancs d'oeuf en neige, puis ajouter en filet le sirop (qui est donc entre 118° et 121°) tout en fouettant sans arrêt les blancs. Continuer à fouetter jusqu'à refroidissement complet du saladier ou bien du bol du robot. On obtient une meringue italienne.

Si vous souhaitez ajouter du colorant c'est à ce moment là qu'il faut le faire.

Incorporer en 3 fois la meringue italienne au mélange poudre d'amandes, sucre et oeuf délicatement à l'aide d'une spatule. C'est l'étape du" macaronage". Elle est importante vous devez obtenir un ruban.

Sur une feuille à pâtisserie ou bien une Silpat à l'aide d'une poche à douille former des petits tas de taille identique. Attention à les espacer car il vont légèrement s'étaler.

Laisser croûter. Cette opération peut durer de 20 à 30 min en fonction la température extérieure.

Faire cuire entre 142° et 152 ° (four à chaleur tournante) pendant 15 à 17 min. Le temps de cuisson va dépendre de votre four.

Après cuisson laisser les coques complètement refroidir avant de les décoller.

Garnir les coques ou bien les conserver au frigo dans une boîte.

 

Ganache 

- 200 g de chocolat blanc (ici Valrhona Ivoire)

- 75 ml de crème liquide entière

- 1/2 gousse de vanille

- 100 ml d'huile d'olive

 

La qualité du chocolat et de l'huile d'olive feront la différence. N'hésitez surtout pas à les acheter de bonne qualité.

Fendre en deux la demi gousse de vanille. A l'aide de la pointe d'un couteau, gratter les graines, les mettre dans une casserole avec les morceaux de gousse et la crème. Porter la crème à légère ébullition sur feu doux afin que la vanille infuse bien.

Faire fondre le chocolat blanc au bain marie. Y incorporer la crème vanillée et mélanger bien le tout.

Ajouter l'huile d'olive, mélanger le tout jusqu'à obtention d'une ganache bien lisse.

Mettre la ganache dans une poche à douille et entreposer 15 à 20 min au frigo juste le temps qu'elle  devienne un peu ferme de façon à pouvoir garnir aisément les coques.

 

DSC_0528

 

 

IMG_97341_1200x613_1_

 

 

 

DSC_0533